Entre Assiah et la Géhenne : Ao no Exorcist
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

                      
                 
   

" I love you, Honeybear. " Sinead M. Douglas

   :: Avant le combat :: Papiers d'identité :: Dossiers Scellés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   
Aller à la page : 1, 2  Suivant
          
Sinead M. Douglas
Exorciste Inférieur de Première Classe † Aria
avatar
   
Messages : 81
¥ens : 107
Membre depuis le : 25/03/2017
À propos :


(www.) Fiche de présentation.
(www.) Fiche de liens et RPs.

(www.) Introducing the new teacher | feat. Rin.
(www.) Au fil de l'épée et des rencontres | feat. Lilith.
(www.) Devil in a midnight grove | feat. Gin.
(www.) Shadow of the baron | feat. Lilith.
(www.) Heat | feat. Saiki Nagare.
          
Sam 25 Mar - 19:57
       
Ordre de chevalerie de la Croix-Vraie.
Sinead Malva Douglas.


Nom : Douglas.
Prénom : Sinead (Malva).
Sexe : Femme.
Âge : 24 ans.
Date de naissance : 27 mars.
Nationalité : Américano-écossaise.
Race : Humaine.
Sexualité : Hétérosexuelle.

Groupe : Ordre des chevaliers de la Croix-Vraie.
Statut : Professeur d'étude des grimoires et de littérature française.
Qualifications : Fraîchement diplômée en littérature française. Enseigne depuis peu la littérature et l'étude des grimoires. Parle anglais, français et japonais. Possède des notions de latin, de grec ancien et de gaélique. Exorciste Inférieure de Première Classe (Aria).
Armes et capacités : Aspirante Paladin (deuxième qualification pour le grade supérieur), elle possède une épée (claymore écossaise), dont elle ne gère pas encore pleinement le maniement. Elle s'entraîne tous les jours pour cela.

Anecdotes : Elle est assez petite, et fait plus jeune que son âge. On la prend parfois pour une élève.
Feat. Gudako from Fate/Grand Order

Code:
<span class="taken">Gudako</span> de [i]Fate.Grand Order[/i] est [b]Sinead M. Douglas[/b]
Who I am

Même si elle refuse de l'avouer, Sinead est assez lunatique. Un coup, tout vas bien dans le meilleur des mondes, et deux secondes plus tard elle vous en veut à mort parce que vous avez marché sur ses nouvelles chaussures. D'ailleurs, on ne plaisante pas avec les chaussures. Ni avec tout le reste. En public, mademoiselle tient à être absolument impeccable de la tête aux pieds : Tenue stylée ? Check; Manucure parfaite ? Check; Maquillage de pro ? Check; Chaussures cirées ? Check. Coiffure artistiquement désordonnée ? Check. Par contre, en privé, c'est... Comment dire... Beaucoup plus anarchique. Dès qu'elle regagne ses appartements, pouf ! Mode jogging activé. Les cheveux ? Attachés. Le maquillage ? Vite enlevé. Les chaussures ? Quelles chaussures ? Elle se balade en chaussettes.
La jeune rousse est une accro du shopping, sans toutefois prétendre être une spécialiste de la mode. Au contraire. Elle a son propre style. Pas toujours du goût de tout le monde. Par exemple, elle a une prédilection pour les pulls à col roulé : tout a fait vintage selon elle, carrément ringard selon les autres. Mais bon, de toute façon elle doit porter un uniforme la plupart du temps. Alors ça, vous ne pouvez le savoir que si vous la croisez le week-end. Ce qui est relativement rare, puisque elle passe ses journées de congé à lire isolée dans un coin, à manger des pizzas ou au mieux, au cinéma.
Sinead est un petit bout de femme, tout en nuances et en contradictions... Avec une tête de famine. A son grand damn. Elle a vingt quatre ans, bordel. Mais elle en fait bien moins, et on la prends souvent pour une étudiante. Et pourtant, elle n'aime pas qu'on l'appelle "Madame" hors de la classe. Que de contradictions, je vous dis.
Parfois, elle est impulsive, parfois pas. Elle est impulsive lorsqu'elle prend la mouche pour pas grand chose et qu'elle décide de vous faire la tête au carré. Elle est impulsive quand elle vient vous chercher par la peau du c... col, parce que vous n'avez pas répondu à un sms qu'elle vous à envoyé, et qu'elle trouve ça louche. Elle est impulsive quand elle tombe amoureuse d'un collègue prof parce qu'il lui a tenu la porte de la salle de repos, une fois. Parfois, elles est passive, parfois pas. Elle est passive quand la date de rendu des copies approche et qu'elle ne s'y est toujours pas mise. Elle est passive quand elle sort avec un homme depuis trois semaines et que celui-ci la mène déjà par le bout du nez. Elle est passive quand elle est déjà en retard le matin, mais qu'elle n'a pas fini de se maquiller, et qu'elle termine tranquillement (parce qu'il est hors de question de sortir comme ça : vaut mieux être en retard que moche).
Malgré son travail de prof et son activité d'exorciste, la rousse souffre parfois de grosses crises de manque de confiance en elle. Un jour, elle est au top, prête à gravir des montagnes, et le lendemain, c'est la déprime : elle se trouve laide, nulle, bonne à rien. En général, ça dure quelques jours, puis sa passe. Ça, c'est pour les "grosses" crises. Au quotidien, il y a des tas de choses qui peuvent venir briser sa confiance : une femme au regard hautain, un gamin qui la montre du doigt, le lumière crue des toilettes du troisième étage qui vous donne un teint de cadavre.
Beaucoup de gens la trouvent hautaine. Mais c'est mal la connaitre. En fait, elle juste un peu guindée, parce que pas très à l'aise socialement parlant. Du coup, elle cache tout ça derrière une attitude un peu figée et une obsession de la perfection : d'où le soin qu'elle accorde à sa mise, ainsi qu'à la façon dont elle parle.
Comme on peut s'y attendre de la part d'une femme qui a choisi d'étudier la littérature et les grimoires, elle adore lire. Et les livres en général, au sens d'objet. Elle aimerait les collectionner, mais c'est que ça coûte cher les vieux bouquins. Pour le moment, elle ne possède que deux ou trois pièces, et ce ne sont pas des exclusivités.

Story of my life

Sinead est née il y a presque un quart de siècle, à Pompano Beach, en Floride. Elle est la deuxième enfant de Christie et Alastair Douglas.
Christie était informaticienne, et Alastair historien. Elle était américaine, il était écossais. Ils s'étaient rencontrés quelques années plus tôt, lorsque Alastair avait quitté les pierres grises d'Inverness, pour enseigner sous le soleil de Floride, à l'université de Floride. Leur rencontre n'eût rien d'extraordinaire : un ami en commun les présenta l'un à l'autre, et l'étincelle de l'amour apparût. Enfin ça, c'est qu'Alastair a raconté à sa fille adolescente lorsque celle-ci voulu savoir comment il avait rencontré sa mère. La vérité est un peu différente. Au début, il avait bien trouvé Christie jolie, mais sans plus. Grande, blonde, bronzée, elle avait le physique typique des américaines de la région... Ce qui n'était pas vraiment son truc, à notre écossais. Mais il accepta cependant de la revoir. Ils enchaînèrent les "date", dans la plus pure tradition d'outre-atlantique : quasiment une aberration pour un descendant de Highlander. Sorties au restaurant, cinéma à ciel ouvert... Classique, et un peu monotone. Mais Christie gagna son coeur de la façon la plus étonnante qui soit : dans un bar, lors d'un concours de bière, où ses capacités surprirent tant Alastair qu'il décida qu'elle était la bonne.

Ils se marièrent et partirent s'installer à Pompano Beach, où naquit quelques mois plus tard un ravissant petit garçon. Mais le tableau était loin d'être idyllique, car le destin décida de renverser la vapeur : l'enfant souffrait d'une maladie rare et incurable, et la mort l'emporta en quelques mois. Le couple fût dévasté. Pourtant, comme pour chasser la mort qui planait encore sur eux, ils décidèrent de concevoir à nouveau. Pleins d'espoir, ils espéraient qu'un nouvel enfant saurait les aider à tourner la page et à aller de l'avant. C'est ainsi que naquit Sinead. Enchantée par l'intrusion de la petite bouille rousse dans sa vie, Alastair décida de lui donner un prénom bien de chez lui, dans la plus pure tradition écossaise : c'est pourquoi elle fût nommée "Sinead".
Mais si Alastair accueillit Sinead dans sa vie comme une promesse de renouveau, ce ne fût pas le cas de Christie. Elle ne parvint pas à faire le deuil de son petit garçon. Elle semblait se reprocher sa mort, et était incapable de ressentir quoi que ce soit pour Sinead, qu'elle ne considérait que comme un maigre substitut. Elle sombra dans la dépression, et un soir, elle se volatilisa. Lorsque Alastair regagna le domicile ce soir là, il ne pleuvait pas, comme on aurait pu s'y attendre. Au contraire, c'était la fin d'une journée parfaite. Le soleil se couchait lentement, embrasant le ciel de nuances chaudes, du rose au violet en passant par le orange. Tout était silencieux. De l'eau s'écoulait du robinet dans l'évier de la cuisine, la radio déversait un tube à la mode, et Sinead gazouillait dans son couffin. Mais les clés de la voiture de Christie avaient disparu, et elle aussi.
Elle ne voulu plus remettre les pieds à Pompano Beach. Elle s'installa chez sa soeur, quelque part non loin de Kansas city.

Alastair et Sinead restèrent quelques années dans la maison de Pompano Beach, avec sa climatisation défectueuse et ses volets rouges. Le divorce fût signé.
Sinead ne voyait que rarement sa mère, et uniquement quand c'était absolument nécessaire, soit aux enterrements, mariages et autres événements de famille qui ne sont pas très intéressants pour une gamine. Aussi l'associa-t-elle à quelque chose d'ennuyant.
Alastair, en historien passionné, berça sa fille avec les contes et les coutumes des Highlands, si bien qu'elle se sentait beaucoup plus écossaise qu'américaine. Dès l'âge de six ans, il l'emmena régulièrement en vacances sur les terres de ses ancêtres. La première fois qu'elle y mit les pieds, la gamine en tomba tout de suite amoureuse. C'est ainsi qu'elle commença à se passionner pour la lecture. Au début, elle lisait des romans d'aventure qui se passaient en Écosse au temps des clans et des kilts. Puis elle commença à s'intéresser un peu à tout, et devint un véritable rat de bibliothèque.

Alors qu'elle allait fêter ses treize ans, son père lui annonça qu'ils allaient déménager. Ils quittaient la Floride pour la Louisiane, et allaient s'installer à la Nouvelle Orléans.
Ce fût un univers radicalement différent pour Sinead : climat, ambiance, coutume, style de vie, musique... Légendes.
Elle était déçue. Elle avait espéré quitter les États-Unis pour vivre en Écosse. Elle entrait à peine dans l'adolescence, et son père mit sa mauvaise humeur sur le compte des hormones qui bouillonnaient en elle.
Pourtant, c'est dans cette ville étrange et moite que la vie de Sinead allait prendre un tournant.

Tout commença à l'arrêt de bus. C'était son premier jour dans sa nouvelle école. Elle n'était pas vraiment rassurée, et les regards des autres gamins y étaient pour beaucoup. Quand ils la virent s'approcher dans son uniforme tiré à quatre épingles (école catholique oblige), ils se mirent à discuter à voix base. Elle ne comprit pas tout de suite pourquoi. Puis quelques mots s’échappèrent alors qu'elle approchait. " C'est elle, la fille de la maison hantée. " Qu'est ce que c'était que cette histoire ? Sinead ne croyait pas aux fantômes. Elle avait tort.
Au début, elle ne prêta pas attention aux racontars, puisqu'elle n'y croyait pas. Mais, sans le vouloir, elle devint plus consciente de ce qui se passait dans la vieille maison que son père avait achetée. La télévision s'allumait toute seule... Allons bon. Probablement un problème de télécommande. Le four à micro-onde qui se mettait en route au beau milieu de la nuit. Soit. Le téléphone qui sonnait, et personne au bout du fil, jamais. Pourquoi pas. Mais les bruits de pas dans les escaliers, quand elle était seule ? Et cette voix qu'elle avait entendue l'autre fois, et qui disait : " ferme la porte, ils vont revenir. " Au fur et à mesure que ses convictions cartésiennes flanchaient, elle devenait nerveuse. Elle n'osa pas tout de suite en parler à son père. Mais une nuit, elle bascula complètement de l'autre côté, et ne douta plus un seul instant de l’existence d'un monde occulte.

Le traumatisme malin qui donna un sens nouveau à sa vie arriva au moment où elle s'y attendait le moins. A un moment où elle avait fini par s'habituer aux évènements étranges et aux messes basses occasionnelles sur son passage. A un moment où elle ne prêtait plus attention à tout cela, ou c'était ancré dans son quotidien au point d'en devenir banal. En même temps, qui est vraiment prêt à ça ? Personne.
Elle était descendue dans la cuisine pour boire un verre d'eau. Il faisait chaud, mais le carrelage était glacé. Pieds nus et seulement vêtue d'une chemise de nuit, elle frissonnait. Elle allait remonter dans sa chambre, mais il lui fallait retraverser le salon.
La chose se tenait là, au milieu de la pièce. Son esprit encore à moitié embrumé par le sommeil ne fût pas tout de suite capable de comprendre à quoi il avait affaire. Aussi son cerveau l'assimila-t-il à plusieurs chose avant de trouver. Elle crut qu'il s'agissait du grand escabeau (on faisait des travaux), qu'on avait laissé au milieu de la pièce et qui reflétait la lumière de la lune. Puis, elle se demanda pourquoi un grand drap blanc pendait du plafond. Mais alors... Pourquoi ne l'avait elle pas remarqué à l'aller ? Mais ce qui se tenait devait ressemblait à un amalgame de rayon lumineux... Avec une tête. Cette chose tourna ce qui lui servait de visage vers elle, et ce fût comme si on lui transperçait le coeur avec une lame glacée, tant elle eu peur. La chose avait une bouche immense, disproportionnée... Et cruelle. Ainsi que deux yeux noirs et vide, gomme des gouffres. Sinead s'évanouit, purement et simplement.

Elle se réveilla dans son lit. Son père l'y avait déposée. Il l'avait trouvée gisant dans le salon, après avoir été réveillé par le bruit mat de son corps s’écroulant sur la parquet.
Sinead voulu lui parler de ce qu'elle avait vu. Après l'avoir jugée en silence, il déclara que c'était un ramassis de fadaises. Elle était proche de son père, mais ce sujet devint rapidement tabou entre eux. Il ne voulait pas entendre parler de fantômes, d'esprits, de surnaturel. Mais le soir, Sinead remontait sa couverture jusqu'à son front, terrifiée par ce qu'elle pourrait voir, ou s'endormait avec des écouteurs visés dans les oreilles, pour ne pas entendre la voix.
Mais tout ce que voulait cette apparition, c'était communiquer avec elle. Et ce que Sinead avait prit pour une grimace maléfique était un sourire qui s'était voulu amical.

Elle écuma les rayonnages de la bibliothèque de l'école, à la recherche d'informations. Mais elle ne trouva pas grand chose. Elle en parla à soeur Linda, mais à sa mine horrifiée, Sinead comprit que ce n'était pas une bonne idée. La bonne soeur lui conseilla d'en parler à un prêtre. Mais ces hommes vêtus de noir lui flanquaient encore plus la frousse que l'esprit qui hantait sa maison. C'est ainsi qu'elle commença à s'aventurer dans les boutiques ésotériques de la ville, quand son père la croyait chez une copine. Et elles ne manquaient pas. La Nouvelle Orléans est un vivier de légendes. Vaudoo, magie noire ou blanche, histoires de zombie et de vampires... Il y avait tout ce qu'il fallait pour assouvir la curiosité de l'amateur de surnaturel. A force de s'immerger dans ce monde, Sinead se prit également de passion pour le mystère.
A quatorze ans, après avoir lu quelques ouvrages sur le sujet, elle tenta d'exorciser elle-même sa maison. Ce fût un échec. Mais cela rompit les barrières entre elle et l'esprit avec lequel elle cohabitait. Elle apprit qu'ils s’agissait d'une femme, prénommée Mariette. Celle-ci avait fait construire la maison un siècle plus tôt, et ne lui voulait aucun mal. Alors Sinead apprit à vivre avec.

Il fût un temps où elle s'aventura du côté de la sorcellerie. Bercée par les romans et les séries télévisées qui lui présentaient des personnages de femmes puissantes et sexys qui affrontaient les démons avec leurs pouvoirs magiques, elle envisagea de devenir une sorcière. Elle fît tout ce qu'il fallait pour : elle pratiquait la méditation, recueillait les plumes d'oiseaux dans son jardin en vue de futurs rituels, fouillait les brocantes à la recherches de vieux chaudrons... Jusqu'à ce que son père lui mette le holà, décrétant qu'il était "temps qu'elle arrête avec ces conneries".

Et puis un jour, elle reçut une étrange lettre. Celle-ci venait d'une école nommée "Académie de la Croix-Vraie", qui lui annonçait qu'elle avait décroché une bourse d'études pour suivre son cursus particulier. Son père, en tant qu'universitaire, connaissait la réputation de l'établissement. Mais il était réticent à l'idée qu'elle suive des cours du soir, car il les jugeait un peu trop particuliers : ils s'agissait de ceux qui préparaient à devenir exorciste. Il hésita longtemps. Mais il finit par céder. Il avait conscience de la chance que cela représentait pour l'éducation de sa fille. La séparation fût difficile des deux côtés, mais cela s'accompagna également d'un soulagement pour les deux. Les tensions créées par les intérêts de Sinead étaient devenues difficiles à supporter.
Quand son père lui annonça qu'il acceptait, Sinead fût ravie. Pourtant, tout ce qu'elle trouva à dire, c'est : " Mais je ne parle pas japonais ! "

Sinead s'envola jusqu'à l'Académie de la Croix Vraie, où commença un nouveau pan de sa vie.
La petit rouquine, qui manquait d'assurance et avait toujours vécu sous la protection bienveillante de son père, se retrouvait seule à l'autre bout de la terre, dans un pays étranger dont elle ne maîtrisait pas la langue. Mais ses appréhensions fondirent comme neige au soleil lorsqu'elle découvrit l'Académie. Auparavant, les études n'étaient pour elle que quelque chose d'imposé. Elle se contentait d'avoir des notes correctes, suffisamment pour ne pas décevoir son père, très à cheval sur l'éducation en tant qu'universitaire. A l'Académie, elle évoluait dans un décor à couper le souffle, et portait fièrement son uniforme. C'était mieux que dans ses rêves les plus fous. Elle s'adapta assez vite à ce nouvel univers. Même ses rêves de partir s'installer en Écosse s'estompèrent.
Elle avait quinze ans, mais elle fût placée en classe de troisième. Elle bénéficiait d'un emploi du temps spécialement aménagé pour elle : elle était dispensée des matières qu'elle avait déjà validées au même niveau aux États-Unis, mais suivait celles qui étaient nouvelles, ainsi que des cours de langue japonaise... Et ses premiers cours d'apprentie exorciste.
Elle se rendit compte que ses lectures ésotériques l'avaient préparée au monde de l'exorcisme, en quelque sorte, car beaucoup de choses lui étaient familières... Mais ce n'était que la partie visible d'un immense iceberg. Il y avait tout un monde de choses nouvelles à apprendre. Ce ne fût pas une partie de plaisir tous les jours. Une adolescente n'est pas ravie tous les jours de devoir apprendre des tas de prières anti-démons. Surtout quand la plupart sont en langues mortes.
La première année fût la plus intense. Pour faire simple, elle n'avait pas une minute à elle. Elle enchaînait les cours toute la journée, de huit heures à dix huit heures. Entre les cours de troisième, les cours de langue, et les nombreux cours d'exorcismes, et avait à peine une demi-heure pour une pause repas en milieu de journée. Tout ça parce qu'il fallait qu'elle rattrape son retard. En un an, elle passa de page à esquire. Ce qui ne fût pas une mince affaire, tout simplement parce qu'elle n'arrivait pas très bien à s'intégrer parmi les autres étudiants. Mais pas par esprit d'individualisme. Juste parce qu'elle était très timide, manquait de confiance en elle, et avait honte d'être une sorte de redoublante, plus âgée que les autres.

Elle ne garde pas un très bon souvenir de son premier examen, celui qui lui accorda le titre d'esquire. Ce fût l'une des journées les plus éprouvantes de son adolescence... Mentalement parlant. Déjà, parce que le stress la rongeait de l'intérieur, même si elle s’efforçât de le cacher le mieux possible. Ensuite, parce que l'ambiance dans l'équipe d'élève à laquelle elle avait été intégrée était pourrie.
Ils n'étaient que trois. Étrangement, cette année là, les élèves en exorcisme étaient peu nombreux. Il y a des babys-booms, et il y a des années pauvres en terme de recrutement des aspirants exorcistes. Quoi qu'il en soit, voilà qu'elle se retrouvait à devoir prouver sa motivation et ses capacités face aux créatures démoniaques avec deux véritables pestes. L'un était un petit gros du nom de Kosami, l'autre était une fille nommée Kikuko. Le premier était doté d'un flegme à toute épreuve et n'avait qu'un objectif : valider le test au plus vite afin de s'en débarrasser. La seconde se prenait pour une sorte de justicière, fière pourfendeuse de démons et protectrice de la race humaine... Armée d'un appareil photo (et d'un sabre, mais dont elle ne se servait pas si bien).
La collaboration fût difficile. Sinead eut envie de pleurer à de nombreuses reprises, fragile comme elle était à cette époque. Les deux autres la dénigraient et elle suivait, un peu à la ramasse, n'osant pas trop ouvrir la bouche de peur de devenir franchement méchante... Sauf qu'elle n'avait pas envie que ça se retourne contre elle, alors elle prenait sur elle. Non sans difficulté.
Malheureusement pour elle, ils étaient chargés de la mission de repérer puis de neutraliser un démon de type métamorphe... Quelque part dans un complexe aquatique. La chose, qui prenait un malin plaisir, s'amusa à semer la zizanie dans le groupe déjà instable en prenant l'apparence des un comme des autres (à partir de l'eau des bassins). Si bien qu'ils ne savaient pas toujours qui étaient qui, et que Sinead eut l'impression d'être littéralement martyrisée par les piques méchantes lancées par le démon via l'apparence de ses camarades. D'abord aveuglée par la peine, elle qui prenait toujours mal tout ce qu'on lui disait, elle ne comprit pas tout de suite ce qui se passait. Il fallut que les autres abandonnent leurs préjugés pour lui venir en aide, et c'est seulement ainsi qu'ils parvinrent à neutraliser le métamorphe, en s'unissant.


En revanche, la seconde partie de sa formation fût relativement plus aisée. En bon rat de bibliothèque, Sinead était passionnée par les grimoires, et même si elle avait un peu plus de mal avec les livres de prière, elle s’aperçut qu'elle avait une très bonne mémoire. Et que les mots, qu'elle aimait tant, pouvait devenir une arme face aux démons. Ce qui lui plût énormément. Elle décida donc de se lancer dans la voie qui était faite pour elle : devenir une aria. La gêne qu'elle ressentait en présence de ses camarades s'atténua lorsqu'elle apprit à compter sur leur soutient lors des missions d'entraînement : un aria doit être capable de s'abandonner à la récitation des versets, laissant le soin de la défendre aux autres membres du groupe.

Aussi, l'examen d'exorciste confirmée fût une expérience bien plus « agréable » (car qui peut dire cela lorsqu'il s'agit d'affronter des créatures de la Géhenne?), et dont elle garde un bien meilleur souvenir.
Elle avait dix neuf ans. Cela faisait des années qu'elle vivait à la Croix-Vraie, et, si elle était toujours un peu solitaire dans son quotidien, elle savait pouvoir compter sur le soutient des autres en mission. De même, les mentalités évoluant avec l'âge, et les autres aspirant étant tout aussi motivés qu'elle à devenir exorcistes confirmés, l'ambiance générale était bien plus sérieuse.
Ce jour là était à marquer d'une pierre blanche, et Sinead en avait parfaitement conscience. Mieux, elle s'en délectait. Ce jour là, elle eut l'impression que sa vie allait enfin avoir un sens (ce qui n'est pas rien quand on est une jeune femme en plein développement, en pleine quête de sens). Quoi qu'il en soit, beaucoup de choses avaient changé : elle maîtrisait correctement son japonais, avait plus confiance en elle et en ses capacités d'exorcistes et était plus déterminée que jamais à combattre les démons (mais moins enjouée à l'idée de porter l'uniforme tout sa vie, en revanche... ce qui n'est pas la question).
La partie « paperasse » (comprendre par là, la théorie), ne fût qu'une formalité. Aucune prétention là dedans. Simplement, Sinead était une très bonne élève en matière de théorie. Les examens écrits ne lui faisaient jamais peur, contrairement aux examens pratiques. C'est justement là que ça se corse.
Elle appréhendait un peu cette partie de l'examen. D'autant plus que son examinateur, chargé d'observer toute la manœuvre, l'intimidait un peu. Parce qu'il était plutôt pas mal, et que les hommes séduisants lui font toujours plus ou moins cet effet.
La mission était somme toute simple, mais l'entité mise en cause plus puissante que les présentes. Ce à quoi elle s'attendait. En revanche, les circonstances étaient quasiment macabres. Ce à quoi elle ne s'attendait pas.
Il s'agissait d'une forme de démon qui prenait possession des corps humains... Classique. Mais qui les détruisait lentement en dormant les bras et les jambes de ses victimes, jusqu'à ce que la douleur et les nombreuses blessures occasionnées finissent par causer la mort. Alors, l'entité changeais d'hôte pour recommencer son atroce manège. Sa particularité, c'était de ne prendre possession que de personnes possédant un caractère assez turbulent : les hyperactifs, les énervés du ciboulot et autres énergumènes de ce genre.
On la laissa établir la traque toute seule. La difficulté résidait dans le fait que, pour une fois, elle se trouvait seule. Ce qu'elle trouva particulièrement cruel puisqu'en tant qu'Aria, elle était plus faible que les autres en matière de corps à corps, n'ayant que les mots pour toute arme.
On lui avait seulement indiqué le lieu : un hôpital. En pleine nuit. Elle avait également pour tâche d'être le plus discrète possible.
La créature ne fût pas bien difficile à trouver. Tout simplement parce qu'elle se savait traquée. Aussi décida-t-elle de jouer au chasseur chassé, de retourner la vapeur et de prendre la jeune rousse en traque.
Il avait pris possession du corps d'un enfant. Le travail de dégénérescence n'était pas encore achevé, et les jambes de la pauvre victime, intactes. Pas ses bras. Ce qui donna à Sinead une violente envie de vomir, qu'elle parvint difficilement à réprimer. Quoi qu'il en soit, ainsi occupé, le pauvre petit corps se mouvait extrêmement rapidement. Sans cesse en mouvement, les mots de Sinead n'étaient d'aucun effet, puisqu'il ne saisissait pas les phrases en entier. Sinead eu donc recours à la ruse.
La manœuvre fût particulièrement glauque, du fait du cadre : l’hôpital aux couloirs plongés dans une semi pénombre, et les corps alités qu'on devinait de l'autre côté des murs, autant de potentielles victimes dont elle ne devait pas éveiller les soupçons.
Feignant de tomber dans le panneau, elle s'arrangea pour entraîner le gamin possédé dans un local. Ce qui ne fût pas si difficile, en fin de compte, si on prenait compte du fait qu'il s'éclatait comme un petit fou à la faire flipper, au point d'en être quasiment aveuglé. Une fois la porte refermée, elle dût lutter contre le flot de paroles tant horribles qu'obscènes qu'il s'échappaient par la bouche du gamin. Mais ce n'était pas une première. Après en avoir vu des vertes et des pas mûres dans le domaine, elle avait apprit à se blinder face à la logorrhée démoniaque. Le reste fût simple : identifier la créature, trouver les bons versets, et hop, plus de possession.
Pour cela, elle procéda à un jeu de questions-réponses avec la chose, utilisant son point faible (à savoir, un besoin incontrôlable de parler et de provoquer), histoire d'en savoir plus sur son type. Pendant ce temps, elle tentait d'écarter de son esprit l'idée qu'elle devait agir au plus vite afin que le corps du gamin subisse le moins de dommages possibles.
Le démon fût exorcisé, mais le gamin garda des blessures dont la rémission fût lente et pénible. Sinead valida son examen, mais garda longtemps mauvaise conscience pour cela. Ce qui ne fît que renforcer son désir de combattre les démons, en fin de compte.

Outre la formation d'exorciste, Sinead se découvrit une passion pour la littérature, et apprit le français et les langues anciennes.  Une fois son premier diplôme d'études décroché, elle aurait pu s'arrêter là. Mais la vie à l'Académie lui plaisait trop, et elle avait envie de poursuivre des études supérieures. Elle se spécialisa en littérature française et décrocha un diplôme quelques années plus tard. Son père, à l'autre bout du monde, était très fier d'elle. Il tenta de la convaincre de venir poursuivre son cursus aux États-Unis, mais elle préféra rester à l'Académie.
A l'âge de vingt quatre ans, elle fût titularisé professeur, à la fois en littérature française et en étude des grimoires, tout en poursuivant ses efforts pour progresser dans la voix de l'exorcisme.

Pseudo : Skelusia, Rioghain ou encore Lythrum.
Age : 22 balais.
Code du règlement : Validé par le Truc Rose  Chelours est dans la
Screenshot !
Je m'appelle Manon, j'ai 22 ans (mais ça, tu le sais déjà si tu as survolé l'image à gauche). Je suis actuellement en première année de master en recherche littérature française. Je fais du RP depuis l'âge de 15 ans, mais j'ai arrêté à mon entrée à la fac. J'essaie de m'y remettre car ça me manque. Sinon, je voue un culte au fromage, je joue beaucoup trop aux sims et j'ai une passion pour les jupes. Je lis beaucoup, tous les meubles de ma chambre, sauf le lit, ont une fonction d'étagère à bouquins.
Code by Frosty Blue de never Utopia
              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Baël
Prince des Ombres
avatar
   
Messages : 120
¥ens : 215
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Admin


(www.) présentation
(www.) relationships

(www.) When the student meets the teacher ▬ Ft. Renzô
(www.) La nuit, tous les chats sont gris ▬ Ft. Asmodée
(www.) Pinkie Pie ▬ Ft. Mephisto
(www.) What is love ? Honey don't hurt me, no more ▬ Ft. Lilith
(www.) Excuse-me lad... sir ? ▬ Ft. Azazel
Localisation : Derrière toi 8D
Prince des Ombres
          
Dim 26 Mar - 12:15
       
Ayo miss ! o/

Bienvenue sur le forum d'une part. owo

D'autre part, je laisserais Freya passer sur ta fiche, tu nous poses une colle avec ton modèle de fiche qui est autre. Après bon, y a toutes les informations de base itou, donc je pense que ça ne devrait pas poser de soucis, mais quand bien même, je laisse miss Freya donner son avis sur la question. ;D

En attendant, amuse-toi bien ici & au plaisir de te voir validée. =D              
              
       

Born to lose ❞
⊹ But I'm living to win
       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Sinead M. Douglas
Exorciste Inférieur de Première Classe † Aria
avatar
   
Messages : 81
¥ens : 107
Membre depuis le : 25/03/2017
À propos :


(www.) Fiche de présentation.
(www.) Fiche de liens et RPs.

(www.) Introducing the new teacher | feat. Rin.
(www.) Au fil de l'épée et des rencontres | feat. Lilith.
(www.) Devil in a midnight grove | feat. Gin.
(www.) Shadow of the baron | feat. Lilith.
(www.) Heat | feat. Saiki Nagare.
          
Dim 26 Mar - 12:29
       
Ah ben fallait pas dire qu'on pouvait en utiliser un autre, nah ! ;)
Ok, je serais patiente.               
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Baël
Prince des Ombres
avatar
   
Messages : 120
¥ens : 215
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Admin


(www.) présentation
(www.) relationships

(www.) When the student meets the teacher ▬ Ft. Renzô
(www.) La nuit, tous les chats sont gris ▬ Ft. Asmodée
(www.) Pinkie Pie ▬ Ft. Mephisto
(www.) What is love ? Honey don't hurt me, no more ▬ Ft. Lilith
(www.) Excuse-me lad... sir ? ▬ Ft. Azazel
Localisation : Derrière toi 8D
Prince des Ombres
          
Dim 26 Mar - 12:31
       
Justement, je savais plus si on l'avait dit ou non en fait et dans le doute bah je préfère rien dire en fait. °^°              
              
       

Born to lose ❞
⊹ But I'm living to win
       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Sinead M. Douglas
Exorciste Inférieur de Première Classe † Aria
avatar
   
Messages : 81
¥ens : 107
Membre depuis le : 25/03/2017
À propos :


(www.) Fiche de présentation.
(www.) Fiche de liens et RPs.

(www.) Introducing the new teacher | feat. Rin.
(www.) Au fil de l'épée et des rencontres | feat. Lilith.
(www.) Devil in a midnight grove | feat. Gin.
(www.) Shadow of the baron | feat. Lilith.
(www.) Heat | feat. Saiki Nagare.
          
Dim 26 Mar - 12:33
       
Il me semble l'avoir lu sur le topic du modèle. Je pense pas que ça pose problème, j'ai tout adapté pour que ça colle à vos exigences. Enfin bref, je vais arrêter de flooder et on va attendre l'avis de Freya. :)              
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Nana Fujiwara
Étudiante en Seconde † Esquire
avatar
   
Messages : 22
¥ens : 25
Membre depuis le : 09/03/2017
À propos :
( www) Crossed ;; présentation
( www) ... ;; liens
Localisation : No Idea.
          
Dim 26 Mar - 13:33
       
Bienvenuuuue parmi nous =D               
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Freya-G. Brísingar
Exorciste Moyen de Seconde Classe † Dragon & Dresseur
avatar
   
Messages : 92
¥ens : 155
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Co-fondatrice.


(www.) fiche
(www.) liens et chronologie.

(www.) L'appel du bar ❞ – ft. Renzô
(www.) Mise au point ❞ – ft. Saiki
Exorciste Moyen de Seconde Classe † Dragon & Dresseur
          
Dim 26 Mar - 16:21
       

Bienvenue bienvenue !
Alors, comme le dit si bien mon blabla au-dessus du code de la fiche (que personne ne lit jamais), je cite ♦ Cette fiche n'est qu'un modèle, vous êtes libres d'utiliser le code de votre choix tant que les infos demandées s'y trouvent. Aucun soucis donc.

Sinon, ça fait du bien de voir un nouveau prof après cette flopée d'étudiants =D j'ai rapidement survolé ta fiche, j'adore la Floride et j'étudie irl les langues et lettres romanes, donc je t'aime déjà /PAN.
              
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Sinead M. Douglas
Exorciste Inférieur de Première Classe † Aria
avatar
   
Messages : 81
¥ens : 107
Membre depuis le : 25/03/2017
À propos :


(www.) Fiche de présentation.
(www.) Fiche de liens et RPs.

(www.) Introducing the new teacher | feat. Rin.
(www.) Au fil de l'épée et des rencontres | feat. Lilith.
(www.) Devil in a midnight grove | feat. Gin.
(www.) Shadow of the baron | feat. Lilith.
(www.) Heat | feat. Saiki Nagare.
          
Dim 26 Mar - 16:52
       
Ah, je suis ravie alors ! Cool, une collègue littéraire ?
Par contre, je suis pas forcément une spécialiste de la Floride, j'ai choisi ça au hasard. SBAM               
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Renzô Shima
Étudiant en Seconde † Page
avatar
   
Messages : 108
¥ens : 197
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Fondateur


( www.) Le petit Rose ~ fiche
( www.) La bonne family ~ fiche de liens

( www.) (T)raining !
( www.) When the student meets the teacher.
( www.) Quand le bar vous appelle
( www.) First Steps

(www.) – Galerie de gifs et citations
Étudiant en Seconde † Page
          
Dim 26 Mar - 21:57
       
Bienvenue parmi nous o/
Ca manquait de professeurs ici surtout de femmes /PAN Coeur
Alors, j'aime beaucoup ton personnage. Par contre, je vais t'embêter un peu, tu m'excuseras ;w;
Ton histoire est super attachante et puis le coup de l'exorciste vaudou ça, change un peu comme culture. Mais, on n'est pas sûr que Sinead ait subi un traumatisme malin enfin, on peut deviner que c'est avec les fantômes de la maison, mais ce n'est pas très clair. 'o'
Là n'est pas vraiment le problème, mais je trouve que tu ne détailles pas assez le parcours de Sinead dans son apprentissage à l'Académie. On ne sait pas comment s'est passé son passage du page à l'esquire ou son admission au stade d'exorciste confirmé :/
Je te propose d'en parler en plus détail ou d'en parler un peu et de faire un rp-test de son dernier examen à envoyer à Mephisto directement (l'admission en tant qu'exorciste confirmée x3)
Après ça, tu seras validée, courage o/
              
              
       

Nah ! Tu ne m’empêcheras pas de sortir avec une fille !


T.T.S. McKingdom
       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Sinead M. Douglas
Exorciste Inférieur de Première Classe † Aria
avatar
   
Messages : 81
¥ens : 107
Membre depuis le : 25/03/2017
À propos :


(www.) Fiche de présentation.
(www.) Fiche de liens et RPs.

(www.) Introducing the new teacher | feat. Rin.
(www.) Au fil de l'épée et des rencontres | feat. Lilith.
(www.) Devil in a midnight grove | feat. Gin.
(www.) Shadow of the baron | feat. Lilith.
(www.) Heat | feat. Saiki Nagare.
          
Dim 26 Mar - 22:10
       
Je trouvais que mon histoire était déjà assez longue (je fais plus court en temps normal), donc ouais, j'ai switché un peu la fin en mode rapide. Du coup je veux bien développer un chouïa plus et faire un test rp. Le test rp est à envoyer en MP à Méphisto, c'est ça ?              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
                                          
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
                                                      
                       
Sujets similaires
-
   
       » Absolarion Love.
       » Love me now or hate me forever!
       » « CENTRAL PARK » New York i love you .
       » Mangas-Love RPG ♥
       » Love et Story
      
                                                 
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Diabolic Canticle :: Avant le combat :: Papiers d'identité :: Dossiers Scellés-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: