Entre Assiah et la Géhenne : Ao no Exorcist
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

                      
                 
   

BAËL&FREYA ♛ ScaryLand.

   :: Soyons sérieux à présent :: Centre-ville :: Mepphy Land Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
   
                                                                                                                                                               
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
          
Freya-G. Brísingar
Exorciste Moyen de Seconde Classe † Dragon & Dresseur
avatar
   
Messages : 102
¥ens : 170
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Co-fondatrice.


(www.) fiche
(www.) liens et chronologie.

(www.) L'appel du bar ❞ – ft. Renzô
(www.) Mise au point ❞ – ft. Saiki
Exorciste Moyen de Seconde Classe † Dragon & Dresseur
          
Dim 26 Mar - 22:17
       

I'm not a great fan of puppeteers, but I have a nagging fear; someone else is pulling on the strings. Something terrible is going down through the entire town, wreaking anarchy and all it brings. I can't sit idly, no I can't move at all, I curse the name, the one behind it all. Discord, I'm howling at the moon, and sleeping in the middle of a summer afternoon. Discord, are we your prey alone ? Or are we just a stepping stone for taking back the throne? Discord, we won't take it any more, so take your tyranny away !
Alors que Winchester ôtait le bandeau, le forain s’intéressa à l’oeil caché de l’exorciste. Malgré toi, tu tendis l’oreiller, mais ne fus que peu surprise du fait qu’il ne veuille pas s’épancher dessus. Un accident. C’était aussi ce qu’Alessandro t’avait dit, la première fois où tu avais posé la question. Un accident. Ne t’en fais pas, ça ne fait pas mal. Je m’y suis habitué. Je suis toujours aussi bon tireur.
C’était toujours la même rengaine. Tout ce que tu savais de ce qu’il lui était réellement arrivé, tu l’avais tiré de ses compagnons. La faute à un démon. Une erreur d’inattention. Comme s’il avait honte de sa blessure. Pourtant, des blessés, parmi les exorcistes, il y en avait à la pelle. Certains portaient fièrement leurs stigmates, d’autres tentaient de les oublier, de les cacher. Tu faisais assurément partie de cette deuxième catégorie. Tu avais eu de la chance que ton Familier épargne ton visage, mais le reste de ton corps en avais pris un sacré coup. Ce corps dont tu avais été si fière était aujourd'hui couturé de cicatrices. Si les plaies étaient vites devenues cicatrices, tu avais mis près d'un an à panser mentalement ton corps. Mais comme les borgnes, tu avais appris à vivre avec. À ne plus t'appesantir là-dessus. Tu t'étais détachée de ça. Comme pour un œil perdu, l'attaque de ton Managarm était devenue un simple accident dont tu n'aimais pas parler. « Oh, Mange-Copies ? C’est un chien. Ton futur chien. Spécialement derssé pour se nourrir exclusivement de feuilles aux notes catastrophiques et à courser les élèves qui y sont associés. Merveilleuse chose, n’est-ce pas ? » Il s’était bien plaint de ne pas avoir de chien à qui faire manger les catastrophiques copies, n’est-ce pas ? Tu imaginais sans peine la boule de poils bouffeuse de papier sous les traits d’un mignon Shiba Inu, tout fluffy. Certes, il ne serait probablement pas assorti à son maître, mais après tout, son utilité prime sur tout !

Retirant le bandeau que tu avais passé sur tes deux, tu détectas immédiatement l’exorciste, tout sourire. Apparemment, ton dernier projectile avait misérablement heurté un barreau de métal. Tu aurais aimé éclater au moins un ballon, histoire de sauver ton honneur. Tes yeux glissèrent sur ta cuisse, là où ton short était tendu sur le holster qu’il dissimulait. Tu te sentais presque idiote de l’avoir pris avec, sachant que Mepphy Land était protégé.
Même si cet incident dans la maison hantée t’avait mis un gros doute. Bon, au final, ça n’avait dû être qu’une simple excentricité du créateur des lieux.
Reposant la carabine sur le parapet avec une petite moue, qui fut bien vite remplacée par un grand sourire aux paroles de ton collègue. C’est vrai, au final, tu avais gagné la partie. Tu ne t’attendais pas finir la journée dans ladite pâtisserie mais ça t’allait parfaitement. Et puis, ça vous éviterait de devoir vous afficher à un autre moment, puis de devoir supporter tous les commérages qui feraient bon train. « Je peux aussi attendre la prochaine paie si tu préfères. » Tu le dis sur un ton badin, mais l’idée était clairement là : s’il y a plus de fric, logiquement il y a alors plus de bouffe à s’enfiler. Décidément, cette journée qui s’était annoncée au départ merdique, de par ton cruel manque de bonne volonté, allait se terminer sur une bonne note. Mais ça, c’était surtout grâce à Winchester, et au fait que tu avais pu balancer un bon coup de crosse sur la tempe d’une des deux autres poulettes, les évinçant de ta route. Un juste retour des choses, pour elles qui t’avaient traînée contre ton gré dans ce parc rose démoniaque.

Il te fallu toute la force mentale dont tu pouvais faire preuve pour ne pas éclater de rire à t’en rouler par terre lorsque l’exorciste demanda, sans pression aucune, une peluche à l’effigie d’un Cait Sith en guise de prix, et qu’il nicha sur ta tignasse blanche. Oh dieux. Sa crédibilité en prenait un coup sévère. Que diraient les élèves s’ils voyaient le sadique monsieur Winchester affublé d’une peluche à la place de ses sempiternelles cornes ? Ça jaserait. En étouffant un petit rire, tu demandas un gobelin, que tu tendis à Michaël, les yeux pétillants, les joues rouges d’un fou rire que tu contenais de ton mieux. Évidemment que tu n’en voulais pas. Mis à part les Cait Sith qui étaient physiquement assez proches des chats que pour paraître mignons, les autres n’étaient que des horreurs sans noms. Si l’exorciste aimait dormir au milieu de ces sales bestioles, tant mieux pour lui. Tu préférais de loin tes coussins à l’effigie de bellâtres issus de mangas. « J’ignorais que tu aimais collectionner les peluches... » Avec le Cait Sith sur la tête, le Mephisto trouvé sous le bras, et maintenant le gobelin, il était à des lieues du cruel professeur qui faisait trembler les étudiants à l’annonce d’un test. « Je repasserais bien par le campus, histoire d’aller chercher une petite veste… et tu pourras déposer tes charmants amis, pour ne pas être encombré ? » Il faisait encore bon mais tu savais que, une fois le soir tombé, la fraîcheur s’installerait et tu n’avais pas du tout prévu de rester tard dehors quand tu t’étais préparée de mauvaise grâce ce matin. Oh, et puis, tu pourrais aussi troquer ton minuscule short contre un pantalon, quelque chose d'un peu plus confortable. La chair de poule sur les gambettes, vraiment, c'est tout sauf sexy ! Et être sexy, c'était ton credo, peu importe en compagnie de qui tu te trouvais.


ScaryLand.
— it's time for a ride —


© SWEETIE
              
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
                                          
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
                                                      
                       
Sujets similaires
-
   
       » (F/LIBRE) FREYA MAVOR
       » Une virée nocture qui tourne mal (pv Freya)
       » Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
       » Freya, la maudite Dame du Lac
       » Freya : The Familly business
      
                                                 
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Diabolic Canticle :: Soyons sérieux à présent :: Centre-ville :: Mepphy Land-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: