Entre Assiah et la Géhenne : Ao no Exorcist
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

                      
                 
   

Joyeuse Paummade ( du verbe se paumer ) pv Lilith

   :: Soyons sérieux à présent :: Repère du Clown :: Place du belvédère Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
          
Ayato Yamato
Étudiante en Première † Page
avatar
   
Messages : 16
¥ens : 41
Membre depuis le : 07/03/2017
          
Sam 6 Mai - 22:11
       
Ayato était perdu, vraiment bien perdu, où il était resté alors une question sans réponse. Cela dit, il ne s'en inquiéta pas plus au ça puisqu'il ne savait pas qu'il était. Effectivement, Ayato suivait depuis environ une demi heure un point invisible, mâchouillant entre ses dents le bâton de sa sucette déjà consommée. Papillonnant des yeux, Ayato reviens alors sur terre en plein milieu d'une place inconnu pour lui. Ou diable était il tombé ?
"Ah ben mince alors, je suis ou la ?" se demanda t'il en décidant d'explorer les lieux. La place était assez belle, avec une fontaine très jolie en son milieu. La contournant, Ayato se trouva alors devant un long couloir assez sombre. N'hésitant pas une seule seconde, Ayato s'y engagea. Enfin, après avoir déballée une nouvelle sucette et ranger le bâton usager dans sa petite poubelle portable qu'il avait toujours sur lui, éwi, il est écolo notre Ayato. Marchant à pas lents pour observer toute les coutures du long couloir, Ayato remarqua les nombreuses portes qui le constellait mais ne pensa même pas a les ouvrir pour voir s'il y avait des gens... C'est d'ailleurs pour cela qu'il ne remarqua pas l'ombre derrière lui tant il était pris dans la contemplations d'une dalle quelconque. Une très belle dalle d'ailleurs d'un gris poussiéreux aux contours normaux qui lui semblait être légèrement arrondis. Une image lui vient alors, peut être pourrait il l'installer dans sa chambre ? Cela ferait un très bel effet à côté de son lit ou sur son étagère, quoi que non pas sur son étagère, cela risquerait de prendre trop de place et il ne pourrait alors plus mettre ses livres. Au niveau de son lit non plus ça n'irait pas, ce ne serait pas trop visible... Utilisé comme tabouret alors ? Pas très confortable mais ce serait pas mal comme idée. Quoique, le coussin qu'on serait obligé de mettre dessus gâcherait l'effet. Comme étagère alors ? C'est vrai qu'il manquait un peu de place partout mais pour ses livres ce ne serait pas très pratique. Pour des figurines alors... Oui mais il n'en avait que très peu. Comme repose pied, cela était une bonne idée ! Ayato s'auto approuva en pensant cela. Oui, une très bonne idée, lui qui ne savait jamais ou posé ses pieds quand il était assis, il avait maintenant la possibilité d'avoir un repose pieds très classe en dalle quelconque ! Enfin, il ne restait plus qu'à trouver maintenant comment s'en procurer une et le tour serait jouer... Cela dit ce serait un peu compliqué mais bon, Ayato n'allait pas se décourager pour si peu et puis, il l'aimait déjà cette dalle.              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Lilith
Princesse des Succubes † Secrétaire de Mephisto
avatar
   
Messages : 75
¥ens : 136
Membre depuis le : 07/04/2017
À propos : La pitite fiche de liens: (www)



Localisation : Dans le coin, ou pas !
          
Lun 8 Mai - 1:20
       
ft. Ayato Yamato
Votre résumé.

Joyeuse paummade (du verbe se paumer)
Je joue depuis bien une vingtaines de minutes avec un buble-head représentant Samël/Méphisto qui trône sur mon bureau, ce n'est pas moi qui l'y ait mit. Mais le Baal lui même, je pense qu'il est quand même un peu mégalomane sur les bords le Roi du Temps et de l'Espace (ahahaha, je déconne il est complètement mégalomane. Mais je l'aime quand même.). Aujourd'hui est un jour creux, assez surprenant il faut dire, généralement ça n'arrête pas. Mais pas aujourd'hui, calme plat, désert, néant, le vide inter sidéral était plus animé et remplis que cette journée. J'étais maussade et irrascible. Remuant pensées moroses et noires, mes questions aussi. Questions qui restaient à mariner dans mon crâne depuis ma visite chez Baël. Ils faisaient un truc louche, je ne sais pas quoi mais les relents qui se dégagentde cette histoire pur parvenir à mes narines ne me rassure guère. Si je savais que j'obtiendrais une réponse franche je demanderais directement des explications à Samy ou Baël, mais je sais parfaitement que pour le moment je n'obtiendrais rien de cela. Juste de la frustration et des questions en plus. Alors je suis contrainte à  jouer avec la fichue tête de cette saleté de figurine ! J'ai soudain envie de l'étrangler et de lui fracasser sa sale petite face souriante contre la bordure de mon bureau, lui défoncer son visage suffisant et son crâne remplis de secrets.
Seulement pour le coup je ne sais pas si je ne parle que de la tête de la figure ou si j'inclus le modèle original dans le fantasme meurtrier. Vu que les buble-heads n'ont pas de sang et ne hurle pas et n'agonise pas dans un gargouillis sanglant et délicieusement jouissif. Bon... Je crois qu'il est temps que je prenne l'air. Que je quitte ce fichu bureau rose à froufrous, dont il faudra bien un jour que je me réapproprie la déco. Parce que bon, j'ai beau bien aimer les goûts de Samy, j'aime quand même bien marquer mon territoire. Et si chaque semaine je fais parvenir des fleurs fraîches par brassées entière dans mon bureau pour ensuite artistiquement les disposer dans des vases soigneusement choisis. Bien présenter est capital ! Pour autant je rajouterais bien quelques petites choses. Mais pour le moment de l'air ! Je quitte mon siège, lançant un dernier regard assassin à la stupide figurine dondelinant sa stupide tête démesurée.
Dans le couloir je tombe sur un gosse, qui semble fasciner ^par la contemplation de la déco, au point de ne pas m'entendre ou de me sentir approcher.
-Je peux t'aider ?
              
              
       

              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Ayato Yamato
Étudiante en Première † Page
avatar
   
Messages : 16
¥ens : 41
Membre depuis le : 07/03/2017
          
Lun 8 Mai - 10:12
       
"-Je peux t'aider ?" demanda une voix derrière Ayato. Celui-ci eut un léger sursaut, ne s'attendant pas vraiment à ce qu'on le sorte de la contemplation de la dalle. Se retournant, il fit alors face a une femme assez jeune, dans les 19 ans portant une tenue de secrétaire... La jupe plissée était assez jolie tout comme la fille qui l'a porter. Ses cheveux vert lui firent pensée a de la pelouse et Ayato se déconnecta pour débattre mentalement sur les champignons. Ayato aimait bien les champignons, à manger ou pas, cela lui faisait penser a de nombreuses chose différentes. Après tout il y avait tellement d'espèces différentes de champignon qu'on ne devait en connaitre qu'une toute petite partie. Cela dit, les champignons préféré d'Ayato restaient les champignons hallucinogènes qui était très amusant. Surtout que la plupart ressemblaient a des champignons tout ce qu'il y a de plus ordinaire et qu'il était facile de se tromper et d'en avaler croyant a des champignons normaux. Un peu comme les champignons empoisonnés en fait, se fondant dans la masse mais étant capable de te foudroyer... Les champignons seraient ils alors la représentation des meurtriers et des fanatiques ? Secouant la tête pour remettre les pieds sur terre, Ayato déballa une nouvelle sucette et rangea le baton usager de l'autre dans sa poubelle miniature. "Hum, caramel" pensa t'il en l'enfournant dans sa bouche.
Peut être fallait il lui répondre maintenant.
" Euh oui, vous sauriez pas si je peux emporter une dalle avec moi ?" demanda t'il poliment avec un grand sourire. Parce que oui, Ayato n'avait pas oublié sa dalle, qui lui faisait de l'oeil depuis le sol, et il comptait bien l'emmener chez lui et la nommer plus tard... Tient, en parlant de nom comment compter t'il l’appeler ? Adeline, Michelline, Adrienne, Marine ? Pourquoi des noms en Ine d'ailleurs ? Faudrait il lui donner un nom de famille et lui faire un papier d'identité ? Une fiche d'adoption ou il devrait attendre des mots avant de recevoir chez lui sa nouvelle bien aimé ? Ou la recevrait il dans un emballage cadeau des plus seyant ou il pourrait enfin la poser sur le sol de sa chambre et s'installer dessus ? Voir peut être on ne voudrait pas lui donné Micheline, il l’appelait maintenant comme cela, cela sonnait bien Micheline. Et Ayato serait alors obligé de lui dire ses adieux... Une petite larme mentale coula a cette pensée et il envoya un regard plein de détresse a la dalle sur le sol qui le lui renvoya, elle aussi surement voulait être avec Ayato ou alors elle en avait juste marre que celui ci pose son talon ou se trouvait surement son nez. Ayato l'enleva alors, il tenait a sa bien aimée.... Se reconcentrant sur la jeune femme en face de lui, Ayato chassa les pensées parasites qui avait pris durant quelques instants son esprits              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Lilith
Princesse des Succubes † Secrétaire de Mephisto
avatar
   
Messages : 75
¥ens : 136
Membre depuis le : 07/04/2017
À propos : La pitite fiche de liens: (www)



Localisation : Dans le coin, ou pas !
          
Mar 16 Mai - 19:51
       
ft. Sinead M.Douglas
Votre résumé.

SHadow of The Baron
Bon, vous savez lorsqu’on a connu l’époque qui se rapproche le plus de l’Ancien Testament (d’ailleurs c’est très fantasmé comme retranscription, ne le prenez pas au pied de la tête. Par exemple la Genèse c’est très le n’importe quoi. Rien que par rapport à la théorie de l’évolution et… Oui je sais ce n’est pas le sujet, mais la prévention c’est important !) et qu’on arrive à nos jours on serait un peu blasé face aux représentants de l’humanité, parce qu’on aurait tout vu au bout d’un moment. Oh, comme vous êtes choux… Et bien non. Je ne sais pas si c’est un mécanisme de défense contre la lassitude et l’apathie. Ou alors si c’est juste que les humains ont le don d’étonner, de surprendre. Et je penche pour un mélange des deux. Les humains sont fascinants c’est un fait, certains plus que d’autres je le reconnais mais c’est de l’espèce en général dont je parle. Et il arrive que certains individus se détachent de la masse, en bien comme en mal.
C’est le cas du jeunot qui me fait face. Pour le moment je ne peux pas dire si c’est bon ou mauvais, mais ce qui est certain c’est qu’il se démarque, et plutôt bien.
Déjà le regard dans le vide, il est clairement loin loin loooooooin très très loin de ce monde. Je peux même passer ma main devant ses yeux sans qu’il ne réagisse. Un bon vieux rêveur. Aaaahhh ça m’avait manqué !
Tiens il revient sur terre secouant sa tête, comme pour bien vérifier qu’elle est toujours là et qu’elle n’est pas partie vers d’autres cieux tandis que son propriétaire laissait son esprit vagabonder dans les nuages. Et le voilà qui enfourne une sucette dans la bouche d’un air satisfait tandis qu’il jette le bâton qu’il avait auparavant coincé entre les lèvres dans une… minie poubelle portative ?
Bon ok… Il est fait pour s’entendre avec Samy. Par contre bien deux bonnes minutes qu’il reste sans rien dire. Ah ben ça y est ! Il veut juste emporter une dalle ! Oh si ce n’est que ça…
Non pas que ça ! Une dalle ! Il veut savoir si il peut déceler une fichue dalle en pierre pour en faire… Satan sait quoi !
Ou Asmodée sait quoi… Vu le regard énamouré qu’il lance à l’heureuse élue. Cupidon/Eros a encore frappé, et formé un couple très étrange. Bon il y a bien des gens qui sont mariés à la tour Eiffel ou au Mur de Berlin. Alors je suppose qu’une petite dalle ça reste dans l’ordre du raisonnable. Et puis des types avec des lubies bizarres j’en ai connu ! Par exemple lorsque je séjourné à Rome au IVeme siècle, il y avait ce type qui… Ouais, je vais pas raconter ça ici… C’est pas très… Oh regardez une licorne violette à pois oranges !
C’est assez drôle d’observer les différentes expressions passer sur son visage. Ah il est drôle. Hum… Je ne suis pas d’humeur à séparer deux amoureux. Surtout que je pense que le rouquin est du genre à revenir de nuit avec tout le matériel pour récupérer l’élue de son petit coeur. Et puis… J’ai vraiment envie de voir la tronche de Samy lorsqu’il se rendra compte qu’il lui manque une dalle dans un de ses couloirs. Si il s’en rend compte. Vous me direz que c’est mesquin. Je vous répondrais : Rien à battre.

-Si tu veux. Par contre tu n’es pas un étudiant ? Tu ne devrais pas être en cour ?

              
              
       

              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Ayato Yamato
Étudiante en Première † Page
avatar
   
Messages : 16
¥ens : 41
Membre depuis le : 07/03/2017
          
Mar 16 Mai - 21:27
       
-Si tu veux. Par contre tu n’es pas un étudiant ? Tu ne devrais pas être en cour ? lui répondit la jeune femme en face de lui.
Ayato poussa un exclamation de joie alors qu'il se voyait déjà faire une idylle magnifique avec sa bien aimé dalle... Qu'elle bonheur se serait, toujours à ses côtes. Ayato relança un regard énamourée a sa bien aimé dalle. Rester plus qu'à savoir comment l'arracher à ses conditions de vie sordide et terrible pour sa fragile santé.
"Je te sortirai de la ma dalle chérie ! Ne t'en fais pas ! Ayato t'offrira un vie meilleure" lança t'il mentalement a la dalle.
Parce que c'est bien connu, les dalles n'ont pas d'oreille mais peuvent capter les pensées avec de la télépathie. Il devait bien y avoir chez Ayato un pied de biche et de quoi sortir une dalle. Rester pour le transport...
Bah, Ayato trouverai bien dans sa cave un cadis ou quelque chose du genre.
On trouvait tout dans sa cave ! Le plus dur ne serait pas de savoir s'il y en avait un ou pas, il y avait beaucoup de chance qu'il y en ai mais plutôt de le trouver parmi le bric à brac monstre de la cave. La dernière fois que sa mère était allé chercher quelque chose, il lui avait fallu trois jours pour en ressortir...
Elle avait même expliquer après cela qu'elle se demandait si la cave n'avait pas des habitants.
Bon, Ayato devrait prévoir un matériel de survis, sa mère lui en procurerait a partir du moment ou il dirait : "Je vais chercher quelque chose dans la cave"
Elle serait probablement a cran et elle téléphonerai au secours après deux semaines sans nouvelles... Mais sa dalle chérie en valait bien la peine ! Envoyant des louanges mentalement a son aimé, Ayato repensa aux paroles de la femme qui l'avait mis tellement en joie.
Paroles qu'il imprima enfin, Ayato les analysa. Cours...
Cours...
Mot signifiant une heure durant laquelle un professeur tenterai de faire rentrée des notions abstraite ou pas dans les têtes de ses élèves.
Cours qu'Ayato avait surement durant une journée a une heure donnée.
Quelle heure on était déjà ?
Plutôt quel jour ?
L'année, heureusement il l'a connais... Surement oui, il devait bien connaitre l'année.
Le cerveau, ou plutôt le vide mental d'Ayato chercha a savoir si un reste de son emploie du temps lui revenait. Et depuis combien de temps il était partis.
Au vue du fait qu'il n'avait pas son sac, il y avait de grande chance qu'il soit entrée en classe et qu'il l'ai déposé, peut être même avait il suivis un cours...
Mais rien ne lui revient... Le vide intersidéral.
Avec un peu de chance l'établissement n'avait pas encore commencé a paniquer sur sa disparition. Cela le ferait mal pour son premier jour.
Attendez, c'était bien son premier jour ?
Mystère...
Relevant les yeux vers la femme, Ayato lui fit un grand sourire.
" A tout hasard... Vous ne sauriez pas la date et l'heure qu'il est ? Histoire de savoir si ils ont déjà entamée des recherches ou si ça n'a pas encore commencé..." lui demanda t'il joyeusement.
Avec un peu de chance ce n'était pas le cas, mais Ayato n'avait pas du tout confiance en cette idée.              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Lilith
Princesse des Succubes † Secrétaire de Mephisto
avatar
   
Messages : 75
¥ens : 136
Membre depuis le : 07/04/2017
À propos : La pitite fiche de liens: (www)



Localisation : Dans le coin, ou pas !
          
Ven 2 Juin - 13:04
       
ft. Ayato Yamato
Votre résumé.

Joyeuse paummade (du verbe se paumer)
Le jeune rouquin laisse éclater sa joie au travers d’une exclamation. Ses yeux s’éloignent encore une fois de la réalité. Le voilà reparti vers d’autres horizons. Je peux suivre le début à l’air enamouré et ravi qu’il affiche. L’air typique du jeune marié, du type tendrement amoureux qui contemple la source de son état. Mielleux, l’avenir devant lui, persuadé que ça durera toujours et qu’aucun grain de sable ne viendra gripper la merveilleuse mécanique de son coeur. Tentant d’oublier ou ignorant simplement à quel point elle est fragile. On se croit prêt à tout, offrir des perles de pays de pluies venues de pays où il ne pleut pas, réunir deux familles rivales s’entretuant devant belle lurette, décrocher la lune, vendre son âme au diable. Et puis la vie et sa réalité arrivent. Et soudainement toutes ces belles promesses paraissent telles qu’elles sont véritablement: du vent. La majorité du temps. Il y a quelques exceptions, mais même parmis elles ça foire souvent.
Ce sont des petits drames quotidiens, triviaux presque. Je reconnais que nous n’y sommes pas toujours étranger. Fut un temps où semer le malheur dans ces jolis petites vies m’amusait grandement. Que voulez vous ? On a tous notre passé. Quoique on ne peut pas exactement dire que cela appartienne totalement au passé, je crois…
Mais il ne faut pas tout nous mettre sur le dos non plus ! Vous vous débrouillez très bien sans aides extérieures pour foutre en l’air des trucs. Enfin ce genre de chose n’est pas prêt d’arriver avec une dalle. Quoique… La réalité dépasse la fiction des fois.
Puis son visage se décompose, lentement. Tout un film se jouait devant ses yeux,et ça avait tout l’air d’un scénario catastrophe. Peut-être celui d’un de ces films yankees avec des explosions et une tentative de pression psychologique sur le public. Je pense qu’il vient tout juste de commencer à piger ce que je viens de lui dire à propos des cours, et cela semblait le faire paniquer. Très légèrement, parce que bon le tourbillon de pensées dans lequel le rouquin débouche vite sur un espèce de néant.
Il est bizarre ce gosse. Bizarre mais pas irritant, pour le moment.

-J’ai une meilleure idée. Viens.

Je lui fait signe de venir avant de faire demi tour vers mon bureau. La salle d’attente est rose évidemment et surtout envahie de peluches de Méphisto, les divans mauves en sont recouverts. Tous les goûts de l’illustre principal transparaissent, les compositions florales embaument l’air d’un doux parfum. D’un coup de souris je rallume l’ordinateur.

-Il me faut ton nom et prénom. Je vais te dire en quelle classe tu es et ton emploi du temps.
              
              
       

              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Ayato Yamato
Étudiante en Première † Page
avatar
   
Messages : 16
¥ens : 41
Membre depuis le : 07/03/2017
          
Sam 3 Juin - 21:38
       
La jeune femme demanda gentiment à Ayato de le suivre, ce qu'il fit bien évidemment tout en réfléchissant à ce qu'il devrait mettre dans son sac de survis lors de sa visite de sa cave.
Envoyant un dernier au revoir à sa bien aimé dalle, Ayato trottina, et sautilla aussi parfois, derrière la femme. Celle-ci entra alors dans une grande salle aux couleurs roses bonbons qui piqua un instant les yeux d'Ayato, si celui ci aimait bien les couleurs flashis, le rose restait cependant une couleur qu'il choisirai par manque d'autre solutions.

De multiples peluches constellaient la pièce, rappelant  irrévocablement à Ayato sa chambre mixé a la chambre de sa petite cousine, une adorable gamine certes mais avec une tendance assez étrange de ne collectionner que les peluches/figurines/portes-clés/Trucmachichose  d'Alpaga et hamsters ( elle en avait d'ailleurs cinq, d'hamsters pas d'Alpaga, la mère de ça petite cousine avait refusé l'adoption d'un Alpaga en bonne santé au dépit de la petite fille qui avait boudé durant six mois... ). Ce qui laissa a Ayato une impression assez étrange, il fallait l'avouer, parce qu'il ne lui serait jamais venu à l'idée, ou alors lors d'un grand grand moment d'ennui, de mixé sa chambre avec celle de sa petite cousine...
Tiens il aurait du mal à aller visiter la chambre de celle-ci maintenant.

Il n’empêche que la pièce était bien agencée, en dehors de ce rose et de cette impression étrange, avec ses canapés mauves, où Ayato eu envie de s’affaler mais biens-aisance oblige il ne put pas, et ses jolies pitit bouquets tout meugnon de fleurs, qui embaumait avec leurs doux parfum la pièce.
La jeune femme lui demanda alors son nom et prénom, chose en sois non difficile mais l'esprit de Ayato n'étant pas tout a fait connecté avec le monde réel, il eut une petite hésitation.
"Ayato Yamato, mon prénom est Ayato, Merci" dit il, précisant bien la différence entre son prénom et son nom, combien de fois l'avez ton appelé Ayato-san en croyant dire son nom de famille ?
Un nombre trop gros, enfin Ayato le comprenait bien il fallait dire que son nom et son prénom dit ensemble ressemblait à un mantra ou à une mauvaise blague... Lorsqu'il avait demandé la signification de son prénom à sa mère, parce que tout les enfants le demande un jour ou l'autre, celle-ci lui avait répondu que c'était parce qu'il sonnait bien. Ayato n'était pas allé chercher plus loin, principalement par flemme mais nous passerons sur ce fait, et avait accepté cette réponse qui en soit n'était pas aussi stupide et indifférente qu'elle semblait l'être puisque ça mère avait choisi se prénom uniquement par préférence et c'était en soit une belle marque d'amour, enfin selon le point de vue optimiste d'Ayato, ça et le fait qu'elle avait inventé ce prénom.
Sortant de ses pensées, Ayato se réconcentra sur la femme en face de lui et trébucha lamentablement sans aucune raison vraiment, outre une peluche trainassant sur le sol... Ce qui envoya voleter toute les affaires qui trainaient dans ses poches, soit une mini poubelle, un parapluie rétractable jaune a poids vert, un crayon gris mâchouillé, une tente, des biscuits au caramels, des bonbons, encore des bonbons, des sucettes, des lunettes moustaches, un porte clé orteil, un chapeau melon, un paquet de mouchoirs, un livre, une carte, un kit de couture, une boussole, un k-wai, une trousse de secours... rayer ce qui cloche
Lorsque Ayato se releva, la plupart des objets c'étaient dispersés dans la pièce, mettant un gros bordel dans la pièce.              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
                                   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
                                                      
                       
Sujets similaires
-
   
       » présentation Lilith Chik'ari
       » Ensevelissement de Lilith ...
       » Galerie de Lilith
       » Une chasseuse égarée ?[PV Lilith]
       » Des traces du passé, et de la porte des âmes... (pv Lilith)
      
                                                 
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Diabolic Canticle :: Soyons sérieux à présent :: Repère du Clown :: Place du belvédère-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: