Entre Assiah et la Géhenne : Ao no Exorcist
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

                      
                 
   

Bleh || Saiki Nagare - téléchargement terminé.

   :: Avant le combat :: Papiers d'identité :: Dossiers Scellés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
          
Saiki Nagare
Étudiant en Première † Page
avatar
   
Messages : 25
¥ens : 45
Membre depuis le : 23/04/2017
À propos :

www.Fiche
www.Liens

RPS :
WWW. feat. Renzô
WWW. feat. Sinead
WWW. feat. Freya

Localisation : Pas là o/
          
Dim 23 Avr - 23:27
       
Saiki Nagare

« J’m’en bats les yeuks, cordialement. »

Nom Nagare
Prénom Saiki
Sexe M
Âge 17 ans
Date de naissance 23 Novembre
Nationalité Japonaise
Race Humain
Sexualité … Inexistante ?

Groupe Élève de l’académie de la Croix-Vraie.  
Statut Élève de première, puis section exorcisme, c’est ça qu’il faut mettre ? Nan ? J’aime pas les formulaires èè.
Qualification(s) Apprenti. Pour l’instant kh kh.
Armes & Capacités Aucune pour le moment. #pasd'inspi

Anecdote Saiki est un malade des odeurs. Il devait certainement être un chien dans une vie antérieure. Il repère toutes les odeurs de bouffe dans la rue et les suit la plupart du temps jusqu’à déterminer de quoi il s’agit, surtout quand il crève la dalle. Il ne supporte pas les odeurs de transpi’ ou autres qui lui piquent le nez, ça lui arrive souvent d’éviter des personnes à cause de ça. Il sent absolument tout, surtout la bouffe, pour vérifier si elle est comestible ou si ça va lui plaire. Si quelque chose sent mauvais ou est moche, il ne le mangera pas.


Code:
<span class="taken">Staz Charlie Blood</span> de [i]Blood Lad[/i] est [b]Saiki Nagare[/b]


Selfie


Sai n’est pas d’un naturel très avenant et cela se retranscrit sur sa façon d’être. Ses rares sourires sont pour la plupart du temps nerveux et dus à l’énervement. En temps normal, j’aurais plutôt tendance à dire qu’il grimace plus ou moins amicalement, le résultat étant… Comment dire. Gênant. Effrayant. Contre nature. Le malaise quoi.

Son truc à lui, c’est de tirer la gueule. De jour comme de nuit. Les traits de son visage son francs, sans défaut à relever. Je veux dire par là que son nez, quoiqu’un peu en trompette, n’est pas à la place de sa bouche, qu’il n’a ni un mono-sourcil, ni un œil qui dit merde à l’autre et que ses oreilles ne sont ni disproportionnées, ni décollées. Hormis sa sale gueule, il est d’une banalité affligeante. Son teint est blafard, lui conférant parfois cet air malade, nullement atténué par les cernes qui ornent ses yeux bruns. Sa chevelure noire, hirsute, est en accord avec ses cils et ses sourcils parés du même noir. Un nippon, tout ce qu’il y a de plus commun.

Saiki n’est pas quelqu’un qui prête une grande attention à son apparence, tant que la base est respectée. Ce qui est : des vêtements propres, une douche, du déo, du parfum, une brosse à dent et un peigne. Cela peut paraître ironique, pourtant de nos jours, force est de constater que tout le monde n’a pas intégré ce minimum à respecter. A mon grand désespoir. Et au vôtre peut-être. Quoique le peigne semble ici n’être d’aucune utilité, ses cheveux, qui lui retombent en grande partie sur la figure, font absolument tout ce qui leur chante, voguent au gré de leurs envies. Ouais j’aime bien en rajouter.

De haut de son mètre 72, Saiki trimballe sa vieille carcasse ça et là, mais il y a bien une chose que l’on peut lui accorder. De sa démarche nonchalante, témoin de son attitude je-m’en-foutiste, vous ne croiserez personne qui a l’air plus posé dans sa vie que Saiki. Il est là, il est bien, il s’en fout et il content. Enfin content, voilà quoi. Sa carrure n’est pas spécialement imposante et se meut aisément dans l’espace, quoique par moment, Sai donne cette impression de ne pas savoir quoi faire de ses bras. On ne me la fait pas à moi, on a tous déjà rêvé un jour de pouvoir les décrocher.

Sai n’est pas pour autant quelqu’un de frêle et sa force est non négligeable. Probable résultante de sa tendance bagarreuse, qui sait. Pour un glandeur tel que lui, ses muscles sont plutôt bien développés, bien qu’ils soient camouflés par des vêtements un peu trop amples pour le jeune homme. Quant au reste de son corps, aucune difformité, ni de signes distinctifs particuliers. Rien qui ne sorte de l’ordinaire, pourtant Sai attire les regards.

A première vue, il est souvent associé au mauvais garçon qui cherche les emmerdes. Son attitude peu enthousiaste et ses grimaces en tout genre ne l’aident guère à se forger une meilleure image . Au contraire, Sai est souvent perçu comme quelqu’un de provocateur, d’insolent, de méprisant, contre qui on a besoin de se confronter. Oh, Sai s’en passerait bien, mais sa susceptibilité fait qu’il réagit à tout et n’importe quoi.
C’est un idiot peu à l’aise avec les gens, voilà tout.



You’re Mad


Que dire de Sai… Si c’n’est que c’est un rabat-joie pessimiste qui n’apprécie ni les contraintes, ni les difficultés.

Il a toujours le petit mot pour casser l’ambiance, la petite remarque à ne pas faire et quitte à mettre les pieds dans le plat, autant y sauter à pieds joints. Le meilleur dans cette affaire, c’est qu’il ne se rend même pas compte des bourdes qu’il peut faire. Ouais, Sai est con. Si encore on pouvait parler d’imbécile heureux… Mais non, Sai est un con mécontent. Pas un seul jour ne se passe sans qu’il ne râle. Pour tout. Pour rien. Surtout pour rien. Mais au fond… Les râleurs ont ce petit je n’sais quoi d’attachant, n’est-ce pas ? Sauf Sai. Sai est chiant. Il a d’ailleurs un véritable don pour transmettre sa mauvaise humeur et rendre les gens irritables. De-ce-fait, histoire de conserver un minimum de gaieté, disons qu’il est préférable de l’éviter.
Inutile de préciser que chercher à obtenir du réconfort de sa part, ou un quelconque soutient moral, est chose vaine. Au mieux, si la bestiole est d’humeur compatissante, vous serez gratifié d’une petite tape dans l’dos. Petite ? Que dis-je. Vous vous en souviendrez sûrement, de cette tape. Sai est être maladroit, voir un peu rustre. Disons que la délicatesse est un concept dont il a du mal à saisir les grandes lignes et côté gestion de sa force mmmmh… Il y a peut-être deux ou trois petits détails à revoir.

Sai est paresseux. S’il n’est pas obligé de faire quelque chose, il ne le fera pas, dans le cas contraire, il le fera vite. Ou trouvera un quelconque moyen de déléguer… Quoique, avant de lui filer des tâches, faut-il encore le débusquer de sa tanière. Les bestiole redouble d’ingéniosité quand il s’agit de fuir le commun des mortels. Élaborer des stratagèmes pour aller flemmarder je n’sais où est devenu l’une de ses spécialités. Rien ne semble avoir un intérêt particulier à ses yeux, vous serez surpris par la liste de toutes les choses dont il se fiche éperdument. Il n’affectionne personne en particulier et ne déteste personne en particulier. La flemme, voilà son énorme problème. S’investir dans quoi que ce soit ou avec qui que ce soit lui demande beaucoup trop d’efforts. C’est un garçon qui végète dans son coin sans se soucier du monde extérieur et des qu’en dira t-on.

Solitaire et introverti, le jeune homme rencontre de sérieux problèmes de communication. Grogner n’incite effectivement pas à la conversation et n’attire guère de sympathie. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, Sai est bavard ! Le problème étant qu’il passe le plus clair de son temps à grommeler dans sa barbe. Vous savez, ce bruit de fond incessant, comme si quelqu’un bougonnait dans son coin en s’adressant aux murs à longueur de journée.. ? Premièrement, non vous n’entendez pas de voix, deuxièmement, oui c’est Sai. Ce dernier s’étonne parfois qu’on l’interroge sur ce qu’il marmonne depuis de longues minutes, comme s’il était surpris de soudainement apercevoir des gens autour de lui. Désorienté, ses réactions serons un peu brusques et inappropriées. Du Sai tout craché.

Par manque d’intérêt et d’énergie, notre nouvel ami n’ira jamais chercher les embrouilles de lui-même. En revanche, la bestiole est susceptible et extrêmement sensible à la provocation. La glace devient feu. Impulsif – et toujours aussi con – ce dernier foncera dans le tas tête baissée, même avec une forte probabilité de se manger un mur à l’arrivée. Ses accès de colères et de violences incontrôlés pavent sa réputation de personne à éviter et sont sources de multiples renvois. Dans ses mauvais jours, de ceux où il est préférable de ne pas lui adresser la parole, ses changements d’humeurs frôlent les extrêmes et échappent à toute logique.

Son attitude plutôt louche et sa tendance à s’enflammer pour un oui ou pour un non font que Sai attire les emmerdes comme un aimant et se retrouve malgré lui mêlé à des histoires dont il se fout complètement. Mais une fois impliqué, le jeune homme ne se fait pas prier pour y aller à fond. Évidemment, quitte à faire de la merde, autant y mettre le paquet m’voyez ? C’est ainsi que Sai s’est confronté à quasiment toutes les petites raclures du quartier, alors qu’en fait, il ne faisait que passer par là. Ce garçon n’est pourtant pas une mauvaise graine. Juste un grand débile en puissance.



Storyboard


Partie 1 : A vos marques,...
– 4 ans plus tôt.

«  Méfie-toi de ce garçon, je préférerais que tu évites de le fréquenter. »
- une mère.

Il arrive parfois que la vie de certaines personnes se résume à une succession de mauvaises rencontres. Shizue, la mère de Sai, pourrait vous en dire long sur le sujet. Heureuse génitrice de deux merveilleux garçons, chacun d’un père différent, tentait tant bien que mal de recoller les pots cassés. Mikase, son premier né, allait et venait entre deux foyers. Malgré ses efforts et toute sa bonne volonté, Shizue ne parvenait pas à s’entendre avec lui. Quant à Mikase, celui-ci semblait se ficher des états d’âme de sa mère. Il préférait rester chez son père, loin de tout et en particulier loin de son cadet, Saiki. Seulement trois ans les séparent, pourtant tout semble les opposer. Mikase est jeune homme ambitieux, tout comme son père, qui ne supporte ni la misère, ni les échecs. Saiki, lui, n’aspirait à rien et se laissait vivre au milieu de la misère et des échecs, tout comme son propre père.

Pourtant à cette époque, Mikase était encore présent et jaugeait de loin le calvaire qui se déroulait devant ses yeux.

L’ambiance au sein du foyer de Saiki était insoutenable. Depuis son licenciement, son paternel ne menait pas large et trouvait seul refuge dans l’alcool. Ce n’était pas un homme mauvais, du moins, quand il ne buvait pas. Son caractère changeait du tout au tout. Il devenait agressif, insultant, menaçant, même s’il n’a jamais fait preuve de violence. Ou du moins, s’il n’a jamais réussi à y parvenir. Saiki s’opposait régulièrement contre lui, surtout lorsque le malheureux, sous alcool, s’en prenait à sa mère. De multiples drames ont été évité, de justesse, par miracle.

« Fou de rage, il m’a poussé contre le mur, quand j’ai relevé les yeux, Saiki était derrière lui, près à le planter avec des ciseaux. » - Shizue.

Il n’était pas rare de retrouver Saiki et sa mère enfermés dehors, ou de les voir quitter le domicile en catastrophe. Doucement, l’entourage commença à s’inquiéter de la situation, pourtant Shizue, comme figée, était incapable de réagir. Elle observait, de glace, son deuxième fils qui échappait doucement à son contrôle. Saiki, alors âgé de 13 ans, trouva un abri à l'extérieur, dans les mauvaises fréquentations. Tout comme Mikase, il se détacha petit à petit de la situation, s’attarda moins sur les études, se mit à rentrer de plus en plus en tard… Beaucoup trop tard pour un garçon de son âge. Il était connu des autres mères, comme un garçon sans éducation, sans avenir et complètement délaissé. Saiki ne s’en formalisait pas, c’est à peine s’il les écoutait. A cette époque, il n’avait déjà plus assez d’énergie pour se préoccuper des « on dit ». Quant aux mauvaises langues qui s’acharnaient, aucune d’entre elles ne pouvait deviner qu’en rentrant chez lui, ce garçon dormait la porte fermée à clé, avec une paire de ciseaux à côté de lui.

Partie 2 : Prêts,...
– 2 ans plus tôt.

Les choses n’allant pas en s’arrangeant, Sai finit par désinvestir émotionnellement tout ce qui se rapportait à la problématique familiale. Il trouvait refuge dans les rues, ignorant les réprimandes de sa mère, une vieille femme aux yeux cernés, mentalement épuisée, qui n'avait plus aucune emprise sur son fils. Pour lui, il était devenu vital de ne plus respirer l’air moisi de sa vieille baraque ; alors il traînait ça et là, on compagnie d’on n’sait trop qui, faisant on n’sait trop quoi. Dans son quartier, sans même vraiment le vouloir, Sai s’était forgé une réputation de mauvais garçon et beaucoup rêvait de lui fermer sa grande gueule. Cette bande de joyeux guignols passait son temps à se taper sur la tronche. Rien d’exceptionnel, jusqu’au jour où le nippon fit une mauvaise rencontre. Un type qu’il n’avait jamais vu dans le coin. Les blédards qui l’accompagnaient à ce moment-là ne s’étaient pas fait prier pour l’intimer à tracer sa route. Mauvaise idée. A y regarder à deux fois, quelque chose clochait avec ce type. Sai observait la scène d’un œil lasse. Ses potes qui tentaient de faire les malins furent bien vite rembarrer. Sans grande conviction, notre protagoniste finit tout de même par foutre un pied devant l’autre et prendre part à l’action… Il se posta devant le type et grogna entre ses dents :

« Oy… T’es qui, tu veux quoi ? »

Silence radio.

« eeeeeeh, tronche de vomi, j’te parle. » maugréa t-il une nouvelle fois en repoussant brusquement l’épaule de l’inconnu.

« urusai,  urusai,  urusai,  urusai*, ... »
* la ferme
« Quoi, qu’est-ce t’as à marmonner ? »
« DAMARE* ! » s'écria l'inconnu, fou de rage, avant de choper Sai par le col pour lui foutre la droite qu'il méritait tant.
*ta gueule

Sonné, Sai recula d'un ou deux mètres, son nez pissait l'sang.

« Kisama*... » jura t-il en s'essuyant grossièrement le nez avec son T-shirt.
* enfoiré

Quand il releva les yeux, prêt à en découdre, il ne s'attendait pas à découvrir un tel spectacle. Ce type avait une gueule... A gerber. Il empestait. Ouais, il puait la mort à trois kilomètres. Des espèces de mouches nauséabondes virevoltaient joyeusement autour de lui, lui donnant cet air affriolant de cadavre en décomposition sur pattes. Bon appétit bien sûr.
 
« Ha ouais... Là t'as vraiment une gueule de vomis. »

|||

Pour la première fois de sa vie, Sai avait croisé le chemin d'un "possédé". Immédiatement après cette rencontre, il se mit à percevoir des choses qu'il n'avait jamais vu auparavant. Des choses qu'il aurait préféré ne jamais voir. Pendant un temps, il pensa devenir fou. D'autant plus qu'à part lui, personne de son entourage ne semblait avoir conscience de ces bestioles... aux tronches d'ovnis qui se baladaient tranquillement autours d'elles. Dans le plus grand des calmes. Saiki tenta de chercher des réponses, sans pour autant se faire trop remarquer. Il demeurait impassible, dieu sait combien cela lui coûtait. Une chose était certaine : il devait se barrer et vite. Dans sa baraque qui sentait le moisi, les mouches nauséabondes grouillaient de partout.


Partie 3 : PARTEZ !
– Actuellement.

Saiki rejoignit l'académie de la Croix-Vraie pour son année de première. Une véritable bouée de sauvetage quant à l'enfer sur terre qu'il vivait chez lui. Il était à présent loin de tout, bien qu'en réalité, il avait déjà déconnecté avec ses proches depuis bien longtemps. Que ce soit sa mère, son père ou encore Mikase qui fait l'mort depuis des plombes... La seule distance qu'il avait mis en plus avec eux était physique. Le voilà bien arrangé. Malheureusement pour ce glandeur invétéré, le temps n'était pas à se la couler douce. Je n'irais pas jusqu'à dire que le nippon s'était fixé un véritable objectif en entrant dans cette académie. Il s'agit de Saiki après tout, n'en demandons pas trop. Néanmoins, depuis cette fameuse rencontre, l'angoisse de la découverte d'une nouvelle réalité mêlée à un soupçon de curiosité l'avait poussé à franchir ces portes. Beaucoup de questionnements avaient eu le temps de tournicoter dans sa caboche aux allures un peu vide. L'image de son vieux qui attirait de plus en plus ces satanés bestioles restait gravée dans son esprit. Depuis combien de temps étaient-elles là ? Étaient-elles en partie responsables de la dégradation de son état ? Sai n'est pas du genre à se préoccuper des lamentations de l'humanité, il est d'ailleurs tout le contraire d'un héro. Ses intentions parfois floues cachent en réalité un besoin de savoir, un intérêt qu'il n'avait jamais manifesté auparavant. Une fois de plus, pour ne pas déroger à la règle, Sai s'était laissé embarquer dans une énième mésaventure dont il ne ressortira pas indemne. Car voyez-vous, de petit branleur de rue, le voilà devenu apprenti exorciste.

J'crains l'pire, pas vous ?



Bonsoir.. ?
 Je suis le genre de personne gênée qui préfère rester dans la merde plutôt que de demander de l’aide pour ne pas attirer l’attention. Je suis le genre de personne qui vérifie toujours si ses voisins ne sont pas sortis pour chercher son courrier et ne croiser personne. Le genre de personne qui a toujours besoin d’être avec quelqu’un pour se rendre quelque part et parler avec d’autres gens. Le genre de personne qu’il ne faut absolument pas déranger quand elle a un casque sur les oreilles… ET le genre de personne qui a toujours détesté les « présentations brèves de vous-mêmes en 5 minutes afin de mieux vous connaître What a Face » damn. Bref, j’ai un problème avec les gens, mais je suis gentille et je mords peu :D  J’vais tranquillement sur mes 21 ans (uh… Faudrait que je songe doucement à me familiariser avec les autres êtres humains :o) et j’RP depuis 10 ans. Wallah. Sinon j’suis en 3ème année de Licence Psycho et c’est cool imhotep. Et voilà… Héhé… Hé. Euh, j’aime les sushis. Allez c’est tout pour moi :D

(Et en vrai j’suis sociable, un peu.  owo)

Code validé o/


              
              
       

       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Lilith
Princesse des Succubes † Secrétaire de Mephisto
avatar
   
Messages : 75
¥ens : 136
Membre depuis le : 07/04/2017
À propos : La pitite fiche de liens: (www)



Localisation : Dans le coin, ou pas !
          
Lun 24 Avr - 17:24
       
Bienvenu ! Bonne chance pour ta validation !              
              
       

              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Renzô Shima
Étudiant en Seconde † Page
avatar
   
Messages : 108
¥ens : 197
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Fondateur


( www.) Le petit Rose ~ fiche
( www.) La bonne family ~ fiche de liens

( www.) (T)raining !
( www.) When the student meets the teacher.
( www.) Quand le bar vous appelle
( www.) First Steps

(www.) – Galerie de gifs et citations
Étudiant en Seconde † Page
          
Lun 24 Avr - 17:24
       
Bienvenue parmi nous o/
Ça manquait d'élèves par ici, content de te voir Owi !
Alors toi, t'as eu la foi pour le physique, je te félicite XD
Ta fiche est superbe, je vais juste t'embêter un peu sur un petit détail qui manque, je suis désolé éè
Il faudrait que tu nous éclaire un peu dans ton histoire sur le pourquoi du comment, Saiki est entré à l'Académie. Juste une explication plus claire de ce passage et tu seras validé o/
              
              
       

Nah ! Tu ne m’empêcheras pas de sortir avec une fille !


T.T.S. McKingdom
       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Gin Kamiizumi
Exorciste Moyen de Première Classe † Dragon, Aria & Soigneur
avatar
   
Messages : 23
¥ens : 35
Membre depuis le : 15/04/2017
À propos : ▬ Admin
▬ DC de Baël

(www.) Présentation
(www.) Relationships
          
Lun 24 Avr - 17:38
       
Je te l'ai déjà dit sur la CB mais je te souhaite tout de même officiellement la bienvenue \o/

Bon courage pour ta validation o/              
              
       

I am the "who" when you call "who's there?" ❞


       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Saiki Nagare
Étudiant en Première † Page
avatar
   
Messages : 25
¥ens : 45
Membre depuis le : 23/04/2017
À propos :

www.Fiche
www.Liens

RPS :
WWW. feat. Renzô
WWW. feat. Sinead
WWW. feat. Freya

Localisation : Pas là o/
          
Lun 24 Avr - 18:14
       
Marciiii Coeur

Renzô > j'ai rajouté quelques lignes, j'espère que c'est pas du HS. C'est ma spécialité :o              
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
          
Renzô Shima
Étudiant en Seconde † Page
avatar
   
Messages : 108
¥ens : 197
Membre depuis le : 19/02/2017
À propos : Fondateur


( www.) Le petit Rose ~ fiche
( www.) La bonne family ~ fiche de liens

( www.) (T)raining !
( www.) When the student meets the teacher.
( www.) Quand le bar vous appelle
( www.) First Steps

(www.) – Galerie de gifs et citations
Étudiant en Seconde † Page
          
Lun 24 Avr - 18:49
       
Félicitations !
Tu es désormais validé(e) et apte à parcourir librement les terres de Diabolic Canticle ! Tout est bon, ton perso va avoir des problèmes avec les démons putrides XD. J'espère qu'il aura un qualification en tête d'ici l'examen ultime, il est génial o/

Pour bien démarrer cette nouvelle aventure, nous te conseillons de jeter un œil du côté de la gestion des rps, il y a certainement des tas de personnes qui ont envie d'interagir avec ton personnages. N'hésite pas à te créer un topic de liens, histoire de faire le point sur ton personnage.

Si tu es un exorciste/futur exorciste, va donc faire un tour du côté de notre système d'expérience.

Bon jeu !

              
              
       

Nah ! Tu ne m’empêcheras pas de sortir avec une fille !


T.T.S. McKingdom
       
              
       
        Revenir en haut Aller en bas       
                                   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
                                                      
                       
Sujets similaires
-
   
       » Khan. Mutant sauvage [ Téléchargement terminé ]
       » [Terminé] Un bon petit film [Emma]
       » .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
       » Hermione Granger ( terminée)
       » 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
      
                                                 
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Diabolic Canticle :: Avant le combat :: Papiers d'identité :: Dossiers Scellés-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: